Château Doyac en troisième année de conversion en biodynamie

Ce cru bourgeois du haut-médoc affiche sérénité et confiance en l’avenir et poursuit son chemin vert avec pour cette année la validation attendue de son engagement, la certification Demeter.

Retour sur 2018, une année éprouvante mais exceptionnelle

Cette année, Château Doyac, propriété située sur le plateau argilo-calcaire de Saint-Seurin de Cadourne,  voisin du Château Sociando-Mallet, entame avec sérénité sa troisième année de conversion de son vignoble en culture biodynamique et sa quatrième année en bio. Malgré les conditions climatiques du printemps 2018 particulièrement difficiles en raison de la menace du mildiou liée aux nombreuses pluies, la vigne a bien réagi et a démontré sa capacité à s’adapter et à développer ses propres défenses. Certes, 2018 a mis à rude épreuve le vignoble et a demandé une forte mobilisation. Si les nombreux passages dans les vignes, l’effeuillage rigoureux devant les grappes de raisins pour faciliter le séchage et des travaux sur les sols ont permis de stabiliser la situation, le retour du temps chaud et sec à partir de juillet a mis un terme définitif à la pression sanitaire. Finalement la propriété note une baisse des rendements de l’ordre de 20%. Cette baisse est largement compensée par la grande satisfaction qu’apporte la qualité exceptionnelle de la récolte. Max et Astrid de Pourtalès ainsi que leur fille Clémence venue rejoindre la propriété familiale en 2016, sont convaincus d’être sur la bonne voie et maintiennent leur cap, celui d’une viticulture qui tient compte de l’harmonie entre terre, plante et environnement et qui privilégie la biodiversité en intensifiant la vie organique.

Le choix d’une viticulture en biodynamie c’est « croire en la plante »

Pour la famille de Pourtalès, le vignoble montre des défenses naturelles plus élevées. Selon les conclusions d’une récente étude conduite par Jean Masson directeur de recherches à l’Institut National de la Recherche Agronomique de Colmar publiée dans la revue Scientific Reports, il est prouvé que « les défenses naturelles sont plus élevées dans les vignes conduites en biodynamie, quel que soit le climat et la pression de pathogène. » Une conclusion qui conforte la conviction de Château Doyac. En effet Max de Pourtalès constate une intensification des échanges entre le plant de vigne et l’environnement qui se traduit par une vitalité et une résistance plus importantes et qui sont améliorées par les échanges naturels entre le sol et les racines d’une part, et entre le ciel et les feuilles d’autre part. Les échanges entre les innombrables micro-organismes du sol et le système racinaire de la vigne ainsi favorisés optimisent l’expression du terroir dans les raisins et donc dans le vin.

Les Tisanes, décoctions et extraits fermentés pour la vigne sont préparés sur place

En 2018 pour lutter contre la forte pression du midiou, l’utilisation du souffre et du cuivre a été légèrement supérieure à 2017 mais elle est restée dans les normes Demeter autorisées (4kg/ha). Les nombreux passages de 501 (silice de corne), ont été complétés par la pulvérisation de tisanes. Si l’emploi d’extraits végétaux ne remplacent pas un traitement fongicide, il s’avère efficace dans la protection du vignoble en éloignant les insectes ravageurs, en stimulant la vitalité des plantes et en renforçant leur résistance face aux maladies, parasites ou accidents climatiques.

C’est le cas par exemple du Calendua officinal appelé également souci qui possède des propriétés  réparatrices et protectrices ou du pissenlit vecteur de soleil qui, pulvérisé dans les vignes par temps gris, sensibilise la plante à la lumière. Ou encore de l’achillée millefeuille très utile en biodynamie, une plante que l’on trouve partout et qui résiste à la sécheresse. Utilisée en tisane sur les vignes, elle aide à résister à la chaleur. Autre exemple, celui de l’ortie considérée en biodynamie comme la plante anti mildiou la plus efficace. La préparation à base d’ortie est ajouté au compost.

Une conviction sans faille pour la famille de Pourtalès qui s’investit quotidiennement dans son vignoble. Château Doyac, un des rares crus de sa catégorie à s’être engagé dans la conversion de son vignoble en biodynamie ne regrette pas ce choix et attend d’ici peu sa certification Demeter.

 

 

 

Primeurs 2018-Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc. Mardi 2 avril. Tonnellerie Nadalié à Ludon-Médoc

[dégustation réservée aux professionnels] Une centaine de châteaux des AOC Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc présente le millésime 2018 en dégustation continue de 9h à 18h à la tonnellerie Nadalié, mardi 2 avril. Et aussi Afterwork de 18h à 20h30 avec dégustation des livrables et bar des vins blancs du Médoc.

All day long tasting followed by an Afterwork from 6 to 8:30pm with tasting of different vintages, Bar of the Medoc white wines

Inscrivez-vous

PRIMEURS2018_AOC MEDOC-HAUT-MEDOC-LISTRAC_INVITATIONderV

Les Crus Artisans du Médoc à visage découvert

Les 36 Crus Artisans du Médoc se dévoilent au travers d’une série de portraits qui fera l’objet d’une exposition inaugurée au château des Graviers les 2 et 3 avril prochain à l’occasion de la semaine des primeurs. Avec dans leurs mains un outil de travail, un objet familier, en couple ou accompagnés de leur frère ou père ou encore de leur animal de compagnie, les Crus Artisans nous livrent un peu d’eux-mêmes, un petit bout de leur vie de vigneron, heureux et bien dans leurs bottes.

Les Crus Artisans font de la résistance. Mais qui sont-ils au juste ?

Le dernier classement récemment annoncé en mai 2018 compte 36 châteaux bénéficiant de la mention de « Crus Artisans du Médoc ». Avec l’arrivée de huit nouveaux dans le classement, les Crus Artisans sont confiants en l’avenir. A l’exception de Pauillac, toutes les appellations sont représentées et notamment les communales qui totalisent presque 1/3 de l’ensemble des Crus Artisans. L’appellation Margaux recense quatre réélus et l’appellation Saint-Estèphe accueille trois nouveaux Crus Artisans. Appréciés des consommateurs pour la qualité de leurs productions, ils font de la résistance à leur façon.

La face cachée des Crus Artisans.

Ils sont 36 et ont chacun une histoire à raconter ! Ces viticulteurs continuent à perpétuer une tradition qui trouve ses origines au 17ème et 18ème siècles avec l’apparition de la notion de « Crus ». A cette époque la création de vignobles, qui suscite un besoin important de main d’œuvre, voit le développement de métiers liés à la vigne et au vin comme charron, maréchal ferrant, sellier ou tonnelier. Beaucoup de ces artisans deviennent propriétaires de quelques vignes qu’ils cultivent eux-mêmes. Cependant, il faut attendre 1868 pour voir apparaître dans l’édition de « Bordeaux et ses vins », la dénomination de « Cru Artisan », qui reconnait la qualité et le savoir-faire ancestral des vins des artisans. Aujourd’hui être Cru Artisan c’est être viticulteur à part entière et consacrer l’essentiel de son temps à la vigne et au chai. Cette implication personnelle du Cru Artisan ainsi que la qualité irréprochable des vins font partis des conditions d’éligibilité. Devant l’objectif du photographe, les Crus Artisans nous révèlent un petit peu de leur personnalité.

Maxime Saint-Martin, Château Graves de Pez, Saint-Estèphe. Il n’a que 21 ans lorsqu’il décide en 2008, son BTS viti-oeno en poche, de racheter à son oncle les 3 hectares de vignes situées à Saint-Estèphe. En 2009, il est le plus jeune viticulteur de l’appellation et vinifie son premier millésime de château « Graves de Pez ». Il s’occupe également de l’autre propriété familiale, château Vieux  Gabarey, un Cru Artisan des premières heures, une propriété de 17 ha, construit à la force des poignets par ses parents.

Des-GraviersChristophe Landry, Château Des Graviers, Margaux. Château des Graviers, appartient à la quatrième génération. Le collier sur les épaules, un symbole pour Christophe Landry qui évoque là son attachement aux chevaux. Ce vignoble de 14 ha est conduit depuis plusieurs années en agriculture biologique.

 

 

Du-HâIsabelle et Cédric Moreau, Château du Hâ, Haut-Médoc. Ils portent une grande affection aux animaux qui font partie de leur quotidien. Cette propriété de 6 ha en vignes située à Saint-Sauveur possède un élevage de chevaux. Dans son vignoble Isabelle travaille en compagnie de ses poules qui la suivent toute la journée.

 

 

LinotYohan Juste, Château Linot, Saint-Estèphe. Un oiseau  dans un cadre résume bien le vin et la personnalité de son auteur. Yohan Juste a donné à sa propriété lilliputienne de 0,6ha le nom d’un oiseau « le linot » connu pour sa petite taille et son gazouillis musical et varié. Passionné par la menuiserie depuis son enfance, il a fait son apprentissage chez les Compagnons du Tour de France et a reçu en 2011 le titre de Meilleur Ouvrier de France.

 

De-LaugaCharles Brun, château Lauga en Haut-Médoc et La Fleur Lauga à Saint-Julien. Charles est issu d’une famille de viticulteurs depuis 7 générations. Il produit les vins de château Lauga en appellation Haut-Médoc et depuis 2014 ceux du château La Fleur Lauga, un Saint-Julien anciennement nommé château Capdet. Situé sur la commune de Beychevelle, les vignes sont plantées sur les graves, au milieu des parcelles de Grands Crus Classés de l’AOC Saint-Julien.

 

Le-BouscatRoger Parfait père & fils, château Le Bouscat, Haut-Médoc. Ce château situé sur un coteau graveleux orienté plein sud entre les routes de Saint-Julien-Beychevelle et de Pauillac incarne la transmission familiale réussie.  Père & fils continuent à travailler ensemble ce cru déjà classé « cru paysan et artisans » dans le Féret de 1850.

 

LISTE DES CRUS ARTISANS DU MEDOC, Classement 2018

Appellation Médoc

Château Andron,

Château Béjac Romelys,

Château Gadet Terrefort,

Château Garance Haut Grenat

Château Haut Blaignan

Château Haut Brisey

Château Haut Couloumey

Château Haut Gravat

Château La Tessonnière

Château Les Graves de Loirac

Château Vieux Gadet

 

Appellation Haut-Médoc :

Château de Coudot

Château Moutte Blanc

Château Pey Mallet

Château de Lauga

Château d’Osmond

Château du Hâ

Château Grand Brun

Domaine Grand Lafont

Château Lamongeau

Château Le Bouscat

Château Micalet

Château Tour Bel Air

Château Tour du Goua

Château Viallet Nouhant

Château Vieux Gabarey

 

Appellation Listrac :

Château Dacher de Delmonte

 

Appellation Margaux

Clos de Bigos

Château des Graviers

Château Les Barraillots

Château Moutte Blanc

 

Appellation Moulis

Château Lagorce Bernadas

 

Appellation Saint-Estèphe

Château Marceline

Château Linot

Château Graves de Pez

 

Appellation Saint-Julien

Château Fleur Lauga

 

Syndicat des Crus Artisans du Médoc

crusartisans@gmail.com

 

Château Doyac présente ses millésimes 2015 et 2016 au Grand Tasting Pro Paris lundi 25 mars

 

Château Doyac présente ses millésimes 2015 et 2016 au Grand Tasting Pro Paris lundi 25 mars, stand N°85.

Château Doyac, un vin talentueux

Château Doyac, cru bourgeois de 27 ha en AOC Haut-Médoc, en troisième année de conversion en biodynamie participe au prochain salon le Grand Tasting Pro (ex WineLab) qui se tient à Paris au Pavillon Wagram lundi 25 mars prochain.

Ce salon organisé par Bettane+Desseauve a la particularité de présenter des producteurs de talent aux professionnels du vin. Un évènement parisien d’une journée qui permet aux professionnels de rencontrer et échanger avec les producteurs.  Max et Astrid de Pourtalès présenteront leurs millésimes 2015 et 2016.

Millésime 2016,  premier millésime en conversion bio

Reconnu par l’ensemble de la presse vin (Coup de cœur par Jacques Dupont dans le journal le Point , 90 Bettane & Desseauve, 92 Yves Beck , 91 James Suckling pour ne citer que quelques références), le 2016 de château Doyac est le premier millésime en conversion bio.

Millésime 2015,  également reconnu à l’unanimité par les professionnels présente une robe grenat profonde. Un nez de fruits noirs et rouges où se mêlent des arômes épicés et des notes de cacao. Une bouche élégante et une longue finale.

Du bio à la biodynamie, Château Doyac poursuit sa route verte. Le vignoble est actuellement en conversion en biodynamie avec une certification Demeter prévue cette année. Les propriétaires sont satisfaits des résultats dont bénéficie le vignoble et ce, malgré des conditions climatiques difficiles de l’an passé. Cet engagement  pour la biodynamie le classe parmi les rares crus de sa catégorie à avoir fait le choix d’une viticulture qui tient compte de l’harmonie entre terre, plante et l’environnement.

Stand N°85 (sur la Mezzanine) 25 mars 2019 de 11h à 18h. Pavillon Wagram, Paris

#chateauDoyac #winelover #vinsmedoc #wine

Les Crus Artisans du Médoc présenteront le millésime 2016 et autres livrables lundi 4 mars 2019 à Cap Sciences. Dégustation réservée aux professionnels.

Comme l’an passé, les Crus Artisans invitent la presse et les professionnels du vin (courtiers, négociants, cavistes, sommeliers, restaurateurs) à déguster ou re-déguster leur dernier livrable, le millésime 2016 ainsi que d’autres livrables. La dégustation aura lieu à Cap Sciences, lundi 4 mars 2019 de 11h30 à 14h.

Inscription dégustation des Crus Artisans du Médoc 

Logo crus artisans

PRIMEURS 2018- 100 vins des AOC Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc réunis mardi 2 avril 2019 à la tonnellerie Nadalié. Dégustation réservée aux professionnels.

100 vins issus des AOC Médoc, Haut-Médoc et Listrac-Médoc regroupant des Crus Classés, Crus Bourgeois, Crus Artisans et vins « Hors Classement » seront réunis mardi 2 avril à la tonnellerie Nadalié à Ludon-Médoc pour présenter aux professionnels leur millésime 2018. Cette journée de dégustation en continu (9h-18h), se prolongera par un Afterwork (18h à 20h30) avec une dégustation de millésimes livrables et un Bar des Vins Blancs du Médoc.  PRIMEURS2018_AOC MEDOC-HAUT-MEDOC-LISTRAC_SaveTheDate Vwebjpg

Retrouvez les vins de Saint-Estèphe au Grand Tasting Paris vendredi 30/11 et samedi 1er décembre

le-grand-tasting_800x0Les vins de Saint-Estèphe vous donnent rendez-vous au salon Bettane&Desseauve « Le Grand Tasting » à Paris au Carrousel du Louvre, les vendredi 30 novembre et samedi 1 décembre 2018.

Pavillon « Saint-Estèphe » au N° 15 regroupe 6 châteaux :

¨ Château Cos Labory, grand cru classé

¨ Château De Côme, cru bourgeois

¨ Château La Haye

¨ Château Ségur de Cabanac

¨ Château Tour des Termes, cru bourgeois

¨ Château Tronquoy Lalande

Et aussi :

¨ Château Lafon-Rochet, grand cru classé, stand 54

¨ Château Le Boscq (Dourthe) stand 228

¨ Château Ormes de Pez (Domaines Jean-Michel Cazes) stand 49-50

¨ Château Phélan-Ségur, stand 126

 

Vendanges 2018 Château Doyac

 

Le point sur le vignoble en biodynamie du Château Doyac à la veille de la récolte 2018

DOYACMaxdePourtalesVigneMoto Le Château Doyac, cru bourgeois à Saint-Seurin de Cadourne continue sa route du bio à la biodynamie (2ème année de conversion en biodynamie)et se dit satisfait des résultats dont bénéficie le vignoble en deuxième année de conversion et ce, malgré des conditions climatiques du début de l’été plutôt difficiles. Cet engagement  pour la biodynamie le classe parmi les rares crus de sa catégorie à avoir fait le choix d’une viticulture qui tient compte de l’harmonie entre terre, plante et l’environnement.

Le vignoble résiste aux attaques de mildiou

 Les pluies régulières du mois de janvier ont permis de reconstituer les nappes phréatiques. Puis le froid qui a sévi en février a donné du repos à la plante. La vigne a poussé normalement grâce aux températures clémentes du printemps entraînant une belle sortie d’inflorescence sur l’ensemble des parcelles. Mais les fréquentes pluies du printemps et du début de l’été associées à des températures élevées par rapport aux normales saisonnières, ont provoqué une forte pression de la vigne avec le risque de développement du mildiou. N’utilisant que des produits de contact (principalement le cuivre et le souffre), les vignobles en bio et biodynamie peuvent être particulièrement sensibles au développement de ce champignon.  Au Château Doyac, Max de Pourtalès, son épouse Astrid et leur fille Clémence ont du redoubler de vigilance. Plusieurs passages dans les vignes avant chaque épisode pluvieux, un effeuillage rigoureux devant les grappes de raisins pour faciliter le séchage, les travaux sur les sols, ont permis de stabiliser la situation. Pour la famille de Pourtalès, les effets bénéfiques de la conversion en biodynamie ont été démontrés, le vignoble s’adapte progressivement, il retrouve son équilibre, s’auto-immunise et développe ses propres défenses. L’arrivée de la canicule a mis un terme à la crainte du mildiou.

Plus d’investissement en temps et en énergie mais plus de satisfaction

 Si cette année, en raison des conditions du printemps et de  la forte pression du midiou, l’utilisation du souffre et du cuivre a été légèrement supérieure à l’an passé, elle est restée dans les normes Demeter autorisées (4kg/ha). Les nombreux passages de 501 (silice de corne), complétés par la pulvérisation de tisanes ont  été efficaces pour la protection du vignoble.

Une très belle véraison et des vendanges prometteuses

 Le très bel été ensoleillé et chaud a permis une excellente véraison. En parcourant son vignoble, Max de Pourtalès constate avec plaisir que la qualité est bien au rendez-vous. Bien que les rendements s’annoncent un peu plus faibles (10% en moins), la famille de Pourtalès est convaincue d’avoir fait le bon choix et est  optimiste pour ces premières vendanges certifiées bio (certification en biodynamie Demeter prévue pour 2019). Les peaux sont épaisses, les dégustations des raisins sont prometteuses. La récolte devrait débuter le 24 septembre pour attendre une parfaite maturation phénolique.

A suivre …

 

 

 

 

Escape Ô Crock

Oenotourisme au Château Le Crock. Escape Ô Crock, un escape game autour du vin proposé par le Château Le Crock. Prochaines dates : 18 juillet et 8 août.  

En partenariat avec OEnanim*, le Château Le Crock a inauguré avec succès, jeudi 20 juin, son premier Escape Wine® appelé «Escape ô Crock». Cet évènement oenoludique est un véritable escape game construit autour du vin et spécialement adapté pour le Château Le Crock avec des énigmes sensorielles, des challenges de dégustation et  des accords mets & vins. Un jeu qui par son niveau de difficulté s’adresse en priorité aux adultes mais qui n’exclut pas pour autant de jouer en famille. Dans une ambiance conviviale, équipe contre équipe, entre amis ou en famille, le jeu sollicite l’esprit de cohésion, de déduction et la capacité sensorielle de chacun.

Un Escape Wine® adapté au Château le Crock qui s’inscrit dans une approche pédagogique, culturelle et ludique.

Escape ô Crock offre tous les ingrédients d’un authentique escape game.  Les joueurs répartis en quatre équipes s’affrontent durant  une heure pour tenter d’arriver les premiers à libérer le trésor, qui n’est autre qu’une bouteille du Château enfermée dans un coffre. L’esprit d’équipe, de compétition, de concertation constituent leurs armes pour trouver le code à quatre chiffres qui leur permettra d’accéder au trésor. Le parcours d’une durée totale d’une heure est jalonné de quatre stands au cours desquels les équipes disposent d’un quart d’heure par stand pour déjouer les énigmes sensorielles : esprit de logique, de déduction et sens en éveil sont leurs meilleurs atouts. Tout d’abord la vue est sollicitée avec le stand « Dressing. Admirez sa robe » qui demande d’ouvrir l’œil pour décrypter toutes les nuances de la robe. Le nez avec le stand « Cuisine. Enivrez-vous de son parfum » permet d’identifier les arômes des vin. Puis la bouche avec le « Salle de jeux. Ressentez son corps » consiste à identifier les sensations du toucher du vin en bouche en manipulant des objets insolites en relation avec le corps du vin en bouche.

La formule de la dégustation au verre accompagnée de produits locaux salés et sucrés, sous forme de finger-food, participe à la convivialité et constitue une des particularités d’Escape ô Crock. 

L’Escape ô Crock s’adresse à un public de particuliers, locaux ou touristes. Proposé dans le créneau horaire d’un afterwork, 18h à 21h, le jeu a pour objectif d’offrir aux participants un moment de détente, une expérience insolite et amusante. Si le niveau élevé des énigmes en fait un jeu d’adultes, il est cependant possible de faire participer les enfants sous le contrôle parental. Enfin le jeu ne nécessite pas des connaissances spécifiques sur le vin.

L’Escape ô Crock, un jeu d’évasion réel dans l’univers du vin

Le Château Le Crock avec son histoire viticole, ses nombreux bâtiments et son immense parc, offre un décor idéal pour la mise en scène de ce jeu d’évasion grandeur nature à la fois ludique et cérébral. Le jeu se déroule dans le cuvier, un lieu symbolique et stratégique empreint de technicité et d’un brin de mystère, où chaque année au moment des vendanges, les vins sont vinifiés avec la plus grande attention. Puis les esprits se libèrent et les papilles s’affutent lors de la dégustation des trois millésimes des vins du Château qui a pour cadre le parc arboré s’ouvrant sur le vignoble. Enfin l’ultime récompense pour l’équipe gagnante qui repart avec le trésor délivré: une bouteille du Château Le Crock.

Une gamme élargie de produits oenotouristiques

Après Trésor ô Crock (une chasse au trésor lancée en juin et destinée à la famille), Escape ô Crock  vient  élargir et compléter l’offre oenotouristique du Château Le Crock. Ce jeu, savant mélange d’objets à trouver, d’énigmes à résoudre, de mystères à élucider, invite les joueurs à s’initier à l’univers du vin en le démystifiant par le jeu. La transmission par le jeu répond à la demande d’un public de locaux ou de touristes de plus en plus curieux souhaitant apprendre en s’amusant, en famille ou entre amis.

Rendez-vous donc pour les prochains Escape ô Crock, les 18 juillet et 8 août prochains.

Escape ô Crock

Sur réservation – Durée: 1 heure – 18h à 21h –

Tarif: 30€/personne. 5€ pour les 3 à 18 ans.

Dégustation au verre de 3 millésimes des vins du Château

accompagnés de produits locaux salés et  sucrés.

CHÂTEAU LE CROCK

1 Rue Paul Amilhat

33180 Saint-Estèphe, France

Tél.: 05 56 59 73 05

Bérénice Dumont    06 65 07 54 86

Anne Cuvelier       06 62 62 46 21

visitecrock@orange.fr

http://www.chateaulecrock.fr

*OEnonim est spécialisé dans les animations oenoludiques. Créateur de l’Escape Wine®.      http://www.oenanim.fr